Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 09:31

Venise 2010 237

 

Autant certains coins de Venise sont toujours surpeuplés que l'on soit en haute ou basse saison (la place St Marc, le Palais des Doges, le Pont Rialto...), autant d'autres sont désertés dès que quelques gouttes de pluie tombent et que les températures baissent.

 

A la tombée sur jour, sur le Grand canal, alors que la lumière si particulière du crépuscule baigne les façades des palais, on goûte à la nostalgie de cette ville qui semble être morte prématurément et figée (pour toujours?) dans le temps.

 

Venise 2010 202

Venise 2010 204

Venise 2010 209

Venise 2010 211

Venise 2010 225

 

Et pour aller avec cette série, "Riverside" d'Agnès Obél que tout le monde connaît sans doute déjà, mais que j'ai découvert, pour ma part, seulement hier.

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Toute la beauté du monde
commenter cet article

commentaires

Marc Diedisheim 14/12/2011 18:03

En effet impression saisissante d'une ville morte. Tu peux aussi y ajouter l'adaggietto de la Symphonie N°3 de Gustav Mahler qui a illustré le film de Lucchino Visconti "Mort à Venise"

Présentation

Recherche

Archives

Liens