Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 19:06

Ciel 004

Ciel 008 Ciel 006

Ciel 017 Ciel 019

Ciel 011

Ciel 021

Ciel 023

 

 

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Ciel
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 13:13

"Le Lundi c'est pourri" (Confucius (sisi) le 14 novembre 480 av JC)

 

I-Phone 134

Photo prise un jour humide de printemps

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Home sweet home
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 18:42

Sorciere.jpg

 

Le titre de l'article pourrait faire sourire nombre de visiteurs de la fameuse Monkey Forest d'Ubud, j'en conviens.

Attraction phare de la ville balinaise, c'est souvent le premier lieu où se rendent les touristes en mal de verdure, pressés d'aller jeter des cacahuètes à quelques macaques peu reconnaissants.

Certains de mes amis m'avaient déconseillée d'"y perdre mon temps", ayant vu peu d'intérêt à l'endroit, comparé à d'autres sites du centre de l'île.

Oui mais voilà, je suis têtue et surtout, surtout, le Lonely Planet avait su me vendre la Monkey Forest en promettant un lieu aux recoins inquiétants, digne d'un décor d'Indiana Jones. Il n'en fallait pas plus pour me convaincre de faire le détour!

L'entrée de la Monkey Forest était conforme à la description de mes amis: de la jungle (ce qui est déjà très dépaysant aux portes d'une "grande" ville), des touristes australiens et des macaques avachis au milieu de coques de cacahuètes.

 

P1040855

P1040862

(Détrompez-vous, cet animal n'est pas votre ami)

 

Cependant, une fois passés les flots de touristes à Nikon et les quelques points de vue les plus prisés, la Monkey Forest commence à révéler son côté obscur (ton mystérieux ^^).

Le visiteur méritant aura de plus la chance de pénétrer quasiment seul dans cette partie de la forêt (le principe de l'osmose ne s'appliquant pas aux touristes qui préfèrent tourjours se masser là où il y a déjà du monde), lui permettant de s'imprégner d'autant plus de son atmosphère menaçante. 

A lui les statues de sorcières mangeuses d'enfants, de lézards, milles-pattes et autres bestioles attachantes. A lui les faces grimaçantes mangées par la végétation et les temples désertés par les hommes. A lui le monde de Dr Jones!


P1040872

P1040875 P1040873

P1040888

P1040896 P1040870

P1040890

P1040894

P1040906

P1040901 P1040922

 


Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Bali
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 15:47

Just Dance + Maison 069

Just Dance + Maison 067

Just Dance + Maison 064Just Dance + Maison 066

Just Dance + Maison 074

Just Dance + Maison 078

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Home sweet home
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 10:44

I-Phone 003

Paris, Rue réaumur, le 10.11.2011 à 7h30

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Paris
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 19:27

Amsterdam 57

 Amsterdam octobre 2011 040 Amsterdam 11

Amsterdam 46

Amsterdam 28 Amsterdam octobre 2011 024

Amsterdam octobre 2011 112

Amsterdam octobre 2011 198

Amsterdam octobre 2011 217

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Toute la beauté du monde
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 10:15

Chypre-036.JPG

Lara Bay - Site de pondaison des tortues de mer

 

 

Un jour, un vieux professeur de l’École nationale d’administration publique (ENAP) fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines. Ce cours constituait l’un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof. n’avait donc qu’une heure pour "passer sa matière". Debout, devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout ce que l’expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit :

« Nous allons réaliser une expérience ».

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot Mason d’un gallon (pot de verre de plus de 4 litres) qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :

« Est-ce que ce pot est plein ? ».

Tous répondirent : « Oui ».

Il attendit quelques secondes et ajouta : « Vraiment ? ».

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux... jusqu’au fond du pot.


Chypre 038

 

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda « Est-ce que ce pot est plein ? »

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L’un d’eux répondit :

« Probablement pas ! ».

« Bien ! » répondit le vieux prof

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une casserole de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ». Cette fois, sans hésiter et en chœur, les brillants élèves répondirent « Non ! » .

« Bien ! » répondit le vieux prof

Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda : « Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? »

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit :

« Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire ».

« Non » répondit le vieux prof « Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite ».

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience, de l’évidence de ces propos.


Chypre-bis.jpgChypre 037

 

Le vieux prof leur dit alors

« Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? Votre santé ? Votre famille ? Vos ami(e)s ? Réaliser vos rêves ? Faire ce que vous aimez ? Apprendre ? Défendre une cause ? Relaxer ? Prendre le temps ... ? Ou... toute autre chose ? Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir... sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même la question :

"Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?"

« Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (votre vie). »

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

(petite fable trouvée complètement par hasard sur un site bouddhiste http://www.buddhaline.net/spip.php?article324) 

 

Chypre 071

Plage de Kourion (site archéologique de la côte ouest)

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Toute la beauté du monde
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 14:14

         Amsterdam 1

         Amsterdam 7

Amsterdam 2Amsterdam 3

Amsterdam 6

Amsterdam 4

Amsterdam 5

Repost 0
Published by Touteslescouleursdumonde - dans Toute la beauté du monde
commenter cet article

Présentation

Recherche

Archives

Liens